Envie de participer ?

Quand on se promène au bord de l'eau ......la la la la..... Sur les bords de Vienne à LIMOGES

En ce samedi 2 avril 2016, nous partîmes CENT (sans pluie) fort d'un groupe de 20 randonneurs prêts à dévorer le parcours à l'initiative de Béatrice, Marie-Hélène et Christian.

Béatrice ouvre la marche au départ de la "Guinguette" rebaptisée "le bistrot des quais puisque nous sommes au Port du Naveix et nous traversons déjà d'un pas bien décidé le pont St Etienne pour le bord de Vienne en direction du Palais sur Vienne.

Les 5 premiers kilomètres sont bucoliques, au milieu de la nature qui s'éveille au printemps, se pare des fleurs précoces et donne envie aux canards que nous croisons de flirter dans l'eau. 

Et "le flirt" il en est question avec le premier arrêt de notre guide touristique Béatrice qui nous montre sur l'autre rive l'établissement dénommé "Le Poudrier" où selon les commentaires les couples de "l'Amour est dans le pré" ....font plus connaissance dans cette belle bâtisse.

Mais revenons à notre sortie : nous faisons demi-tour au niveau de "Maison rouge" pour longer la Vienne sur le quai d'Auzette en direction du Pont St Martial que nous empruntons pour nous retrouver sur l'autre rive.

Par la rue de la Font Pinot et l'indication par notre guide touristique d'une maison où l'illustre Molière a séjourné, nous passons sous le pont neuf et sportivement nous avalons quelques marches pour nous hisser sur le bitume et traverser aux feux tricolores le quai Louis Goujaud.

Encore des marches et nous voici dans les jardins de l'Evêché où le sculpteur Marc PETIT a installé le temps d'une exposition ses statues... surprenantes et très décharnées mais à voir.

La place de l'Evêché est pavoisée de fanion, c'est le début des ostensions à Limoges.

Nous sommes presque à la fin de notre randonnée et au niveau de la rue de la vieille poste un besoin irrésistible de nous désaltérer nous conduit (sans guide) à la terrasse de l'Irlandais, rue Haute Cité, pour une pause bien méritée et arrosée de boissons chaudes ou fraîches.

Nous repartons pour la dernière ligne droite bien que plutôt sinueuse par la rue de la règle et la rue du Rajat au détour de laquelle nous découvrons une habitation typique du quartier, décorée des de battoirs en bois de lavandières ou "péteu", et une jolie vue sur la Vienne....

Les dernières marches et nous voici de retour au point de départ. 3 heures se sont écoulées entre campagne et ville, par un bel après-midi idéal pour marcher et se cultiver.

Merci aux 3 accompagnateurs

  • Béatrice et ses commentaires culturels et anecdotiques
  • Marie-Hélène : reporter photos
  • Christian : illustration du site

 

Marie-Noëlle

 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.